Match Nancy-Strasbourg

Je n’avais jamais été à un match de foot et c’est Christian Palin, un ami du Rosaire, qui m’en a donné l’occasion. Lui est abonné et il y a ses habitudes et ses amis. Il a demandé à l’un d’entre eux de me céder sa place à coté de lui tandis que ce dernier allait s’assoir à la place que Christian m’avait offert.

J’ai été surpris de voir que Christian garait la voiture à 1 km environ du stade. J’ai mieux compris quand j’ai vu la foule se diriger vers le stade et toutes les voitures garées n’importe comment sur les trottoirs. Sachant que le stade qui était presque plein ce soir là, accueillait 19000 personnes, en comptant 3 personnes par voitures, cela fait plus de 6000 voitures qui doivent trouver à se garer !

4 entrées donnent l’accès au stade. Un premier contrôle pour les billets, suivi d’une fouille pour vérifier qu’on n’amène pas sur soi d’objets dangereux ! C’est beau le sport…

Ma première surprise a été la taille du terrain : cela m’a paru plus petit que ce qu’on a l’habitude de voir à la télé. Cela doit être l’effet des objectifs utilisés par les caméras de télé, accentué, je pense par le fait que les tribunes enserrent étroitement le terrain et donnent un effet d’espace clos réduit.

L’aspect de la pelouse surprend également. Impeccable !

Les joueurs sont à l’échauffement. Christian salue de nombreuses personnes et ils commentent déjà la composition de l’équipe de ce soir. J’ai déjà l’impression que je manque de vocabulaire et je me rends compte que je ne connais rien à l’équipe de Nancy et à sa composition, alors que Sara m’a un peu brieffé parce qu’elle fait du baby-sitting chez Gavanon, l’un des joueurs de Nancy.

Peu avant 20 heures, tout le monde rentre au vestiaire, les ballons regagnent les sacs. Et c’est l’entrée des joueurs et la présentation des équipes. Nous avons même le droit à miss Nancy, nouvellement élue.

Les tribunes sont pleines. Les supporters de Strasbourg sont parqués dans une travée latérale bien surveillés par les stadistes, mais ils sont peu nombreux. A mon avis, ils sont même bien méritants, Strasbourg pointant à l’avant dernière place du championnat.

Les supporters de Nancy sont répartis en deux équipes de chaque côtés du stade, derrière les buts, et se donnent la réplique en chansons et en phrases incompréhensibles.

Je n’ai pas vu le premier but marqué par Nancy, occupé que j’étais à observer ce qui se passait dans les tribunes, mais d’un seul coup, tout le monde s’est levé et une grande clameur a envahi le stade. Là, évidemment, on regrette la télé, car on aurait revu la belle action de Bérenguer… Par contre, pour l’ambiance, on ne regrette pas la télé, c’est beaucoup plus vivant ici !

Deuxième but et même enthousiasme : tout le stade est debout, sauf peut-être du coté des strasbourgeois.

A la mi-temps, nous nous dirigeons vers la buvette, mais on ne peut payer que si on a une carte spéciale, ce qui fait que c’est de nouveau Christian qui m’offre une bière.

L’ambiance est encore plus chaude pendant la seconde partie du match. Une ola fait plusieurs fois le tour du stade et c’est assez impressionnant de voir l’ondulation se propager. En même temps, le ton monte et les « fautes » d’arbitrage sont sévèrement commentées. Bérenguer, celui là même qui avait marqué le premier but, prend un carton jaune et c’est la bronca dans le stade !

Strasbourg finit par prendre un troisième but et on les sent quelque peu démotivés. On a maintenant l’impression qu’il y a plus de joueurs blancs que de bleus sur le stade.

Le score en restera là : 3-0. Nancy reprend momentanément la 3ème place que lui avait subtilisé Marseille et Strasbourg s’enfonce un peu plus dans le classement, en route vers la ligue 2.

La sortie du stade s’effectue dans le calme. Ça se passe beaucoup mieux que ce que je m’imaginais. Le stade est évacué rapidement. Par contre toute cette foule envahit les rues avoisinantes et la circulation y devient impossible, ceux qui avaient trouvé à se garer à proximité en sont pour leurs frais. Quant à nous, après un petit quart d’heure de marche à pied en commentant le match, nous retrouvons la voiture qui est hors du flot de véhicules.

Une bien agréable soirée ma foi !

 

This entry was posted in Spectacles and tagged , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *